Lycéens et apprentis au cinéma en Normandie

L’Atelier critique propose aux élèves de Normandie de publier des travaux critiques dans le cadre de l’opération Lycéens et apprentis au cinéma. Articles, débats audio, critiques vidéo et créations graphiques sont mis en ligne par les enseignants inscrits afin de permettre aux élèves de partager leur expérience de spectateur et de mettre en débat leurs réflexions sur les films.

Soyez sympa, rembobinez

Michel Gondry - Etats-Unis - 2008

Critique publiée par Besneline - le 01/01/2014
AP critique cinématographique, LPO Mézeray,
Argentan

Note de la classe (18 votes)


Nombre de visites : 396

« Soyez sympas, rembobinez » - Michel Gondry

Petite comédie française réunissant stars du cinéma et amateurs pour nous raconter la vie d’un jazzman américain, cela est-il vraiment séduisant ?

Dans la petite ville de Passaïc, un ancien vidéoclub de VHS qui tombe en ruines et qui est menacé d’être détruit, reprend un élan d’activité grâce aux deux protagonistes extravagants, Mike et Jerry qui vont « suéder » les films démagnétisés par Mike. De fil en aiguille, leurs films vont séduire leur public. Avec les gains obtenus de ces films, ils tenteront de sauver la boutique de M. Fletcher.
Avec Michel Gondry derrière la caméra, on peut s’attendre à une bonne prestation qui séduit des publics très différents comme il a pu le montrer avec ses autres films comme Eternal Sunshine of the Spotless Mind et The Green Hornet. Aujourd’hui Gondry, avec ce film, nous prouve sa capacité à rassembler. Pour réaliser son film “suédé” sur Fats Waller (jazzman américain), il fait preuve de plusieurs qualités comme son ingéniosité (utilisation d’objet banals pour donner des effets particuliers à chaque scène, comme un ventilateur et des fils en acier placés devant la caméra pour avoir un effet rétro.
Se retrouvant tous les deux dans la boutique de Mr.Fletcher (parti en observation secrète de la concurrence), Mike et Jerry : Mike (Mos Def, rappeur américain qui avant ce film n’avait aucune connaissance du cinéma) et Jerry (Jack Black, célèbre acteur américain qui est l’acteur de prédilection pour ce rôle), forment un bon duo comique, extravagant, par des scènes décalées comme la scène où ils tentent de saboter la centrale électrique qui selon Jerry émet des micros-ondes, quand les policiers qui sont en ronde de surveillance passent devant et que les costumes de Mike et Jerry se fondent exactement dans le paysage, impossible de ne pas rire. Toutes les scènes sont comme cela, humour exagéré et ironique ce qui ne fait pas toujours son effet mais qui donne son charme au film.
Les techniques utilisées pour ce film sont bien choisies par le réalisateur car elles procurent certaines émotions ou sentiments que l’on pourra ressentir en particulier dans le court-métrage qui nous en apprend davantage sur la vie de Fats Waller.
Encore une fois, ce film vous procurera des moments à la fois touchant et plein d’humour.