Lycéens et apprentis au cinéma en Normandie

L’Atelier critique propose aux élèves de Normandie de publier des travaux critiques dans le cadre de l’opération Lycéens et apprentis au cinéma. Articles, débats audio, critiques vidéo et créations graphiques sont mis en ligne par les enseignants inscrits afin de permettre aux élèves de partager leur expérience de spectateur et de mettre en débat leurs réflexions sur les films.

Rêves d'or

Diego Quemada-Diez - Mexique/Espagne - 2013

Critique publiée par Marine - le 21/03/2014
Seconde 6, La Morandière ,
Granville

Note de la classe (0 vote)


Nombre de visites : 167

Rêve ou cauchemar ?

Trois jeunes d’Amérique centrale Juan, Sara et Samuel, ont 15 ans et décident d’émigrer vers les États-Unis pour pouvoir réussir dans la vie. Sara, la seule fille doit se changer en garçon pour ne pas se faire violer aux frontières ou autre part. Elle se coupe les cheveux, se bande les seins et prend la pilule pour ne pas tomber enceinte si on abuse d’elle. Tous les trois décident de suivre les voies de chemin de fer et empruntent les trains de marchandises avec d’autres migrants les menant à la frontière entre le Mexique et le Guatemala. Ayant trop peur, Samuel décide d’abandonner et reste au Guatemala. Au Mexique, ils sont rejoints par Chauk, un indien du Chiapas ne parlant pas l’espagnol. Juan dirige le groupe mais s’oppose à Chauk car Sara se prend d’amitié pour lui en tentant d’apprendre sa langue. Lors d’un arrêt d’un train, Sara se fait démasquer et enlever par des bandits avec d’autres femmes. A cause de cela, Juan est blessé gravement à la machette mais Chauk arrive à le soigner avec des plantes. Quant à ces deux adolescents restants, vont-ils survivre et atteindre leurs rêves ?

Ce 1er film de D. Quémada- Diez est bon et aussi très intéressant à la foi. A travers ce docu-fiction, les travellings avant et arrière qui sont parfaitement bien filmés, nous placent au cœur de l’action dès le début du film où l’on comprend que nous allons suivre les trois enfants qui, à travers leurs regards et leur démarche sont déterminés à partir à l’aventure espérant réussir à atteindre la frontière.
Tout au long du film nous pouvons voir les nombreuses difficultés que subissent les enfants vivant dans les bidonvilles où leurs parents passent leur temps à travailler pour gagner le moindre sou or, ce n’est pas suffisant et c’est pour cela que certaines personnes, enfants ou adultes décident de partir de l’autre côté de la frontière en espérant une vie meilleure. Nous suivons ces adolescents tout au long de cette aventure et nous nous rendons compte que cela est très difficile, surtout pour les femmes qui on beaucoup plus de probabilités de se faire enlever, violer mais aussi tuer même si certains hommes n’y échappent pas non plus.

De plus, en regardant ce film nous comprenons ce que ressentent les personnes vivant dans cette "galère" à travers les sentiments, émotions joués avec justesse par ces trois enfants (Juan,Chauk et Sara). Ils nous mettent complètement dans la scène. Nous éprouvons même de la haine par exemple lorsque Sara se fait déshabiller et ensuite enlever par des bandits ou alors de la pitié lorsque Chauk se fait tuer d’une balle juste après avoir passé la frontière mais aussi de la tristesse car c’est quand même un film dramatique.

En conclusion, nous vous conseillons vivement d’aller regarder « Rêves d’or », vous en ressortiez plein d’émotions mais aussi avec une autre vision du monde. Vous vous rendrez compte que l’on à vraiment beaucoup de chance de vivre dans un pays où nous pouvons aller à l’école et d’avoir un métier.

Rozenn Le Cocguen,Marine Boboeuf