Lycéens et apprentis au cinéma en Normandie

L’Atelier critique propose aux élèves de Normandie de publier des travaux critiques dans le cadre de l’opération Lycéens et apprentis au cinéma. Articles, débats audio, critiques vidéo et créations graphiques sont mis en ligne par les enseignants inscrits afin de permettre aux élèves de partager leur expérience de spectateur et de mettre en débat leurs réflexions sur les films.

Babel

Julie Bertuccelli - France - 2013

Critique publiée par Sarah - le 11/05/2014
Seconde 6, La Morandière ,
Granville

Note de la classe (2 votes)


Nombre de visites : 411

Bienvenue en FRANCE

« La Cour de Babel » troisième long-métrage de la réalisatrice Julie BERTUCCELLI, fait l’unanimité de son public. Son nouveau documentaire sorti 12 mars 2014 met en scène une classe d’accueil de collégiens de toutes nationalités confondues. Les sujets principaux de sont film sont : la cohabitation de plusieurs élèves de nationalités différentes et l’apprentissage du français. Tout le film se déroule dans la classe d’accueil du collège de la Grange-aux-Belles, dans le 10ème arrondissement de Paris.

Ils viennent d’arriver en France. Ils sont Irlandais, Serbes, Brésiliens, Tunisiens, Chinois ou Sénégalais... Pendant un an, Julie BERTUCCELLI a filmé les échanges, les conflits et les joies de ce groupe de collégiens âgés de 11 à 15 ans, réunis dans une même classe d’accueil pour apprendre le français. Dans ce petit théâtre du monde s’expriment l’innocence, l’énergie et les contradictions de ces adolescents qui, animés par le même désir de changer de vie, remettent en cause beaucoup d’idées reçues sur la jeunesse et l’intégration et nous font espérer en l’avenir...

Le film de Julie BERTUCCELLI est une véritable réussite, puisqu’il nous ouvre les portes sur ce petit « théâtre du monde » qui est cette classe d’accueil qui exprime toute son innocence. En effet l’énergie et les contradictions de ces adolescents qui, animés par le même désir de changer de vie et de vivre ensemble, bouleversent nos idées reçues et nous font croire en un meilleur futur.
La cinéaste et son équipe ont posé leurs caméras et matériel vidéo pendant l’année scolaire 2011-2012, afin de privilégier des moments forts de l’année. Tout au long du film on assiste à des séquences saisissantes où les élèves parlent de la façon dont ils ont vécu leur dernier jour dans le pays qu’ils ont quitté, des raisons pour lesquelles ils sont partis. Des raisons très diverses : un danger encouru, des motifs économiques, ou la mutation de leurs parents venant travailler dans une ambassade. Une fois entrés dans le tourbillon de cette cour de Babel, nous sommes vite de plein-pied avec ces adolescents que nous voyons construire, sous nos yeux, leur identité dans la diversité.
Et la fin est particulièrement émouvante lorsque les enfants se quittent et disent au revoir à leur « deuxième maman », Brigitte Cervoni. L’enseignante leur confie qu’elle sera l’année prochaine inspectrice et qu’elle n’oubliera pas « ses derniers élèves ». Nous aussi, nous avons du mal à quitter cette « Cour de Babel » 

Musicalement, la bande son du film est particulièrement intéressante, car elle est légère et contrastée, tous en restant présente. Elle est composée de notes de piano, de flûte traversière, de xylophone, et d’autres instruments.
Artistiquement le long-métrage de Julie BERTUCCELLI est filmé sobrement, sans effets mais, avec rigueur. Effectivement comme nous le dévoile la réalisatrice dans une interview (pour le prix Jean Renoir) : « J’étais face à eux, à côté de la prof avec ma petite chaise à roulettes il me voyaient bien, ils ne m’oubliaient pas (…). J’éssayais d’être discrète mais pas cachée".

Pour finir nous dirons que « La Cour de Babel » est un véritable chef- d’œuvre cinématographique, tant par le remarquable travail fourni par la cinéaste qui a décidé de consacrer toute une année scolaire pour cette production, que pour celui des élèves de la classe d’accueil du collège de la Grange-aux-Belles qui ont accepté de se faire filmer en intégrant la réalisatrice dans leur classe.

Attachant, drôle et touchant, ce documentaire passionnant sur l’humain est une véritable leçon de vie et de liberté pour tous les spectateurs. Ce film convivial invitera ados et adultes en mettant l’accent sur l’identification et suscitera émotion et réflexion chez eux. Venez voir ce film !
Victor DESCHAMPS 2nd